jeudi 4 février 2016

to blog or not to blog ?

     De nombreuses réflexions en ce moment portant sur mon rapport à la lecture, mais aussi sur l'utilité de ce blog. Suite à une conversation (qui n'était d'ailleurs pas nouvelle) avec mon conjoint, je me suis demandée si j'allais continuer à alimenter ce blog. J'étais même décidée à récupérer les quelques articles sur les livres lus, les imprimer, les coller dans mes anciens carnets de lecture (qui ne sont d'ailleurs pas tous achevés) et fermer cet espace.Pourquoi ? Je ne sais pas en réalité. Peut-être pour plus d'intimité et aussi parce que depuis quelques mois, je ne suis plus très assidue (mais l'ai-je déjà été ?). Parce qu'aussi j'ai cette fâcheuse tendance à me comparer aux autres et ainsi à alimenter mon tenace complexe d'infériorité lorsque je me balade sur les autres blogs. Parce qu'aussi, même si j'ai un peu évolué à ce sujet, je reste très méfiante vis-à-vis d'internet.

     Finalement, après quelques jours de réflexion, le blog continuera sa petite vie tranquille, mais avec peut-être quelques nouveautés. Peut-être que la solution est là. Depuis quelques mois, je me dis qu'une section poésie serait la bienvenue et me permettrait de renouer avec ce genre que j'ai toujours délaissé (même pendant mes études). Peut-être aussi, qu'y insérer des articles sur mes autres activités comme la cuisine ou le tricot entre autres serait une bonne chose. Que d'y parler de tout et de rien, au gré de mes envies, sans attendre d'avoir un livre à chroniquer (et m'y sentir obligée !), rendrait ce blog plus "vivant".

     Et vous, avez-vous déjà eu envie de fermer votre blog ? Qu'avez-vous fait pour retrouver l'envie de l'alimenter ?


2 commentaires:

  1. Blogue pour toi avant de bloguer pour les autres. Il n'est pas ici question d'infériorité, ou de supériorité ici. Bloguer, c'est s'exprimer. En quoi ton expression serait-elle inférieure à celle d'autrui ?
    Fais vivre ton blog comme tu en as envie, c'est la meilleure des solutions :)

    RépondreSupprimer
  2. Merci Mathilde pour ton commentaire. C'est juste que, parfois, la motivation, l'envie ne sont plus vraiment au rendez-vous. Mais peut-être est-ce juste une passade. Puis plus on blogue, plus on en a envie aussi.

    RépondreSupprimer