jeudi 28 janvier 2016

La lecture et moi (1)

     Au fil des blogs visités, j'ai pu lire divers tags parlant des pratiques de lecture de chacun. J'aime assez lire ce que les blogueurs écrivent concernant leur relation à la lecture. A vrai dire, la mienne de relation avec la lecture est assez compliquée, complexe. Je suis en pleine période d'introspection à ce sujet. Je m'interroge. Est-ce que j'aime vraiment lire ? Qu'est que ça m'apporte ? 
    J'ai toujours lu, depuis aussi longtemps que je me souvienne. Une période de creux vers 15-18 ans (mais jamais sans romans non plus). Un réel plaisir au lycée, lors des premières rencontres avec Racine, Balzac, Molière, Rousseau, Chateaubriand, Aragon et Giraudoux. Puis des études de lettres qui m'ont véritablement enchantée. Une évidence : la littérature faisait partie de moi. Mais toujours de plus en plus lectures imposées (et ça, je n'aime pas qu'on m'impose des choses !), et peu de place pour mes goûts personnels. Des études qui m'ont fait devenir "snob", dédaigneuse envers tout ce qui n'était pas classique. Puis, le CAPES de lettres ou la mort lente et programmée du plaisir de lire. 
   Aujourd'hui adulte, enseignante depuis bientôt 10 ans, je place la lecture au centre de mes préoccupations pédagogiques. Mais je m'interroge sur mon propre parcours de lectrice. J'ai donc décidé de reprendre à mon compte quelques questions glanées çà et là afin de poursuivre mon introspection.





1) Plutôt corne ou marque-page ? 

Ça dépend. Les deux en fait. Si je trouve un marque page (ou si je prends le temps tout simplement de prendre un mini post-it sur mon bureau), ce sera marque-page, sinon je corne sans scrupule les pages des livres qui m'appartiennent. D'ailleurs, la présence d'un marque-page ne m'empêche pas de le faire. Je corne les pages où se trouvent une citation intéressante, un passage marquant... Là-dessus, j'ai réussi à totalement désacraliser l'objet livre. J'écris même à l'intérieur (et je surligne au fluo les passages importants quand je les étudie)... J'entends déjà certains crier...

2) As-tu déjà reçu un livre en cadeau ? 

Plusieurs fois, et ce depuis toute petite. A chaque Noël, le Père Noël m'en apportait et continue de le faire (ma mère étant un substitut du Père Noël).


3) Lis-tu dans ton bain ? 

En fait, je prends très très rarement de bain. Mais, effectivement, quand c'est le cas, un livre est toujours à portée de mains.


4) As-tu déjà pensé à écrire un livre ?
Pas du tout. Jamais. Même petite, je n'ai pas souvenir d'avoir évoqué cette idée. Peut-être parce que pour moi, les écrivains sont comme des "dieux". Jamais je ne me suis dit que je pouvais être l'une des leurs. Je m'en sens bien incapable. Et d'ailleurs, je n'en ai pas envie. Je ne saurais pas comment m'y prendre. J'ai beau lire beaucoup, je n'ai pas l'impression d'avoir énormément d'imagination. Ou alors je bloque moi-même cette imagination. Allez savoir...


5) Que penses-tu des séries de plusieurs tomes ? 
Je ne suis pas fan et ne l'ai jamais été. Je ne supporte pas les histoires qui s'étirent en longueur. Je n'ai de toute façon jamais véritablement lu de sagas. J'avais commencé ado La Bicyclette bleue, mais je me suis arrêtée au 3e tome. Harry Potter n'est pas vraiment de ma génération. J'étais déjà à l'université lorsque ce livre a commencé à faire parler de lui. J'ai donc lu très tardivement quelques livres, mais pas tous, seulement les deux derniers et le premier.
.
6) As-tu un livre culte ?
Non. Pas de livre particulier. Il y a des livres qui m'ont marquée et qui correspondent à une période de ma vie, mais pas de livre culte.


7) Aimes-tu relire ?
C'est une pratique toute récente pour moi. Longtemps je n'ai pas relu les  romans que j'avais aimés, tout simplement parce que je considérais cela comme une perte de temps : il y a tellement de livres qui ne demandent qu'à être découverts, pourquoi perdre du temps à en relire un ? Et puis, l'année dernière, j'ai voulu "relire". Il me restait de très bons souvenirs de lecture, mais je ne me souvenais plus vraiment de l'histoire. Il s'agissait de romans classiques lus entre 18 et 20 ans : Mme Bovary et Le Rouge et le Noir. Depuis, de temps en temps, je relis des livres lus pendant mon adolescence. Un retour sur soi peut-être.
 
 
 
   Voilà pour cette mini introspection. Je vais m'arrêter là pour le moment. De nombreuses questions sont gardées pour une prochaine fois.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire