dimanche 2 novembre 2014

Bilan livresque d'octobre

     Novembre a pointé le bout de son nez. Si hier encore on pouvait douter de la date affichée sur le calendrier et se croire en août, la météo d'aujourd'hui nous montre bien que la Toussaint est arrivée. C'est donc l'heure du bilan concernant les lectures d'octobre. Le nombre de pages lues est un peu plus élevé qu'à l'ordinaire. Le fait d'avoir été en arrêt y est pour beaucoup. J'espère que la reprise du travail (demain !) ne changera pas la donne, que je réussirai à maintenir ce rythme.





Le mois d'octobre a commencé par une lecture légère. Mais trop légère à mon goût. Cela faisait déjà quelque temps que je souhaitais lire ce livre. Cela se compte d'ailleurs en nombre d'années. Peut-être ai-je attendu trop longtemps pour apprécier cette lecture. En tout cas, je ne pense pas lire la suite de cette série. Ou du moins, je n'y mettrai pas 7 €. Une lecture déception donc.






Une belle découverte. Là encore, il y a déjà plusieurs mois que cette histoire me faisait de l'oeil. J'en avais entendu beaucoup de bien sur différents blogs. Il aura suffi d'un article dans un vieux magasine Lire de 2012 pour franchir le pas et courir l'acheter. Une enquête sur l'identité d'une personne que j'ai eu beaucoup de plaisir à suivre. Je poursuivrai ma découverte de cet auteur avec la lecture de ses autres romans sous peu.







L'envie de lire ce monument de la littérature se faisait sentir depuis quelques mois. Cela dit, cette lecture en elle-même me faisait peur. J'ai donc décidé d'y aller par étapes. Le premier livre, Fantine, était en réalité une relecture. J'ai éprouvé le même plaisir de lecture qu'il y a quatre ans. J'attaquerais d'ici quelques jours, je pense, la lecture du deuxième livre, Cosette.






Une lecture brève de cinquante pages effectuée en une petite heure. Cela dit, c'est une lecture qui ne me laissera pas un souvenir impérissable. La preuve, je pense avoir déjà lu cette nouvelle, mais je ne m'en souvenais pas. C'est l'histoire d'une famille qui met au monde un bébé : Benjamin. Mais ce bébé naît vieux et rajeunit au fil des ans. Le point de vue adopté est toujours celui des hommes : le père, Benjamin, puis le fils de Benjamin. Les femmes n'ont pas voix au chapitre et cela manque un peu. Bref, lecture sympa mais pas vitale.



Lecture commencée fin octobre. Modiano ayant reçu le prix Nobel de littérature, je me suis dit qu'il était temps de découvrir cet auteur. J'avais dans ma bibliothèque, depuis huit ou neuf ans, ce court récit et je me suis enfin lancée. Mais sans réel plaisir. Il n'y a pas d'action. C'est une longue déambulation dans les rues de Paris pour le moment et franchement l'écriture me fatigue. J'essaierai de finir ce soir. Je pourrai ensuite confirmer ou infirmer cette impression d'ennui.



Court roman commencé il y a une dizaine de jours et pas continué. Il m'a été conseillé et prêté par une amie. Mais j'avoue que je le lis un peu par "obligation" plus que par plaisir. Je n'arrive pas à y trouver l'enthousiasme que j'avais pour Hugo ou pour Bussi. Là encore, j'attends de finir pour donner un avis.






Voilà pour le bilan. Soit un total d'environ 1430 pages. Place à Novembre maintenant ! Pour info, les images sont toutes issues du site Livraddict. Un super forum découvert il y a peu et qui booste l'envie de lire !

1 commentaire: