lundi 10 novembre 2014

Un article perdu parmi les brouillons !! Article datant du 9 juillet !

     Lorsque j'ai appris le décès de Gabriel Garcia Marquez, je me suis souvenue que, depuis de très nombreuses années, se trouvait, quelque part dans ma bibliothèque, ce petit roman. La mort d'un auteur est quelque fois l'occasion de le découvrir.
     Une histoire de vengeance annoncée dès la première ligne du roman et qui se termine, bien évidemment, par la mort du personnage dans les dernières lignes.
     Un homme découvre, lors de sa nuit de noces, que sa femme n'est pas vierge. Il la renvoie chez ses parents. Les frères de la malheureuse décident alors de la venger en tuant l'auteur de ce déshonneur. Tout le monde est au courant dans le village, sauf, bien-sûr, le principal concerné.
   J'ai moyennement été emballée par cette histoire, mais ça ne m'empêchera pas de continuer à découvrir cet auteur.  Cent ans de solitude ou encore L'Amour au temps du choléra continuent à me faire de l'oeil.



     Lecture jeunesse, pour changer un peu. Même si j'en avais entendu beaucoup de bien, et que c'est un livre qui plaît aux élèves, j'avoue qu'il m'a un peu laissée de marbre. Même si la technique de narration fait que l'on a envie d'aller toujours plus avant dans le roman, on referme le livre en se disant :"ouais, sans surprise."
     Début des années 2000, Sacha découvre les réseaux sociaux. Il cherche à communiquer avec des filles dont le prénom est à consonance russe. Après plusieurs messages sans réponse adressés à divers destinataires, Macha accepte de discuter avec lui. Une amitié, d'abord virtuelle puis réelle, va se nouer. Sacha est à la recherche de ses origines. Il vit seul avec son père à Paris. Il n'a jamais connu sa mère, restée en Russie.






    
     Un petit récit sur fond de Première guerre mondiale très intéressant à lire. Le lien entre les années de la Grande guerre et la fin des années 90 place ce récit aux confins du fantastique. Des personnages de la fin du XXe siècle mènent une vie étrangement similaire aux personnages ayant vécu pendant la première guerre.
     Un récit qui m' a donné envie de découvrir un peu plus cet auteur.









Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire