mercredi 5 mars 2014

La Vengeance de Marie, Annie Jay.

    Le roman Au nom du roi, du même auteur, se terminant par l'évasion de la princesse étrangère, Marie Jabirowski, laisse le lecteur en haleine. Quand j'ai découvert qu'il y avait une suite, je me suis jetée dessus !
       Eté 1671. Depuis le début du mois de mai, la princesse est emprisonnée à la Bastille  pour tous les enlèvements et meurtres de jeunes hommes qu'elle a commis.C'est Exupère qui a permis son arrestation. La digne héritière de Barbe bleue lui voue alors une haine absolue. Grâce à Monsieur et au marquis d'Eiffiat, elle réussit à s'échapper de la Bastille, et n'aspire qu'à une seule chose : assouvir sa vengeance contre Exupère Lecoq.



Mon avis :

       De nouveau les aventures et le suspense sont au rendez-vous. Mais le cadre du récit a quelque peu changé. Les célèbres écrivains classiques ainsi que les salons littéraires laissent place à la Cour des Miracles et à l'univers royal. En effet, l'auteur, qui  évoque Louis XIV et les métiers existant à la Cour, s'attarde surtout sur les moeurs de Monsieur, le frère du Roi. 
       Ce roman, bien que réussi, m'a cependant moins enthousiasmée que le précédent. Peut-être est-ce tout simplement dû à l'absence de la vie littéraire de l'époque. Ou tout simplement, le fait d'avoir lu cette suite aussitôt après. Peut-être aurais-je dû laisser retomber mon enthousiasme pour apprécier de nouveau les héros à leur juste valeur. Quoiqu'il en soit, cette lecture fut tout de même un plaisir ! 

Annie Jay, La Vengeance de Marie (2008)
ed. Livre de poche jeunesse, 253 pages.
     

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire